Masterclass 21 et 22 septembre 2019

@ ACSR Bruxelles

Autour de la prise de son comme premier acte d'écriture

Intention générale / 

On interroge souvent le montage ou encore le sujet d'une écriture radiophonique. On se demande ce qu'on va enregistrer, mais peut-être pas assez souvent, "comment enregistrer "? 


Réflexion autour de l’acte d’enregistrer qui n’est jamais neutre et influe sensiblement sur le récit.
Cet atelier vise à réinterroger ses automatismes de prises de son.
Raconter les lieux, les gens, les atmosphères avec l’intimité du son & écrire le réel avec le micro.
Capter sensiblement et restituer un univers, « croquer » avec le micro.

Comment « raconter » dès l’enregistrement ? Comment raconter par le son lui-même ? Comment choisir son dispositif d’enregistrement ? Quels choix d’écriture s’effectuent à la prise de son ? Comment créer de l’image et de « l’écoute » chez l’auditeur ? Non pas seulement se poser la question de «quoi enregistrer», mais aussi «comment enregistrer».

méthode /

Cette masterclass se fera sur la base d’écoutes collectives à partir desquelles naîtra la réflexion (analyses critiques de rushs, séquences tirées de son travail et de celui d’autres auteurs.es radio, mais encore d’autres domaines sonores tirés de son expérience …)

Ces temps d’échanges-écoutes s’effectueront en alternance avec des temps de travail pratique autour de la réalisation, par les participants, d’une séquence sonore brève (quelques minutes) mettant en jeu les questions abordées.

Informations / 

Le stage se clôturera avec une séance d’écoute de 49°00’ Sud au Cercle des Voyageurs le dimanche 22 à 18h.


Nombre maximum de participants : 10 personnes

Public-cible : tout auteur.re et réalisateur.trices intéressé.ée par la question du geste documentaire et de l’écriture sonore, lors de ce moment premier d’immersion de la phase de tournage.

Où?: ACSR, 49, ruse Saint-Josse à 1210 Bruxelles