Stage documentaire sonore de création - juillet 2017 @ Phonurgia Nova - Arles

Stage mené avec Kaye Mortley/

Chaque année à Arles, j'anime un stage de  "documentaire de création".. ce mot faute de mieux, pour dire qu'avec le petit groupe de stagiaires (8 particpants environ),pendant une semaine, on enregistre le réel, et puis on le bricole, bouts par bouts, on le monte, on le mixe, on le donne à entendre...

Une écriture radiophonique qui s'apprivoise, s'approche, s'expérimente, sans pour autant s'apprendre, car le dogme en écriture ne saurait exister... pas de "il faut"... juste un langage tout particulier, sonore, à manipuler et essayer de faire résonner dans ce qu'il permet de vaste, dans ce qu'il a de "plus" ,  ou en tout cas de différent, par rapport aux autres langages, visuels, textuels... 

Depuis mon expérience, et avec modestie, j'essaye de semer quelques petits cailloux sur le bord du chemin, et d'accompagner au mieux cette expérience collective. 

La proposition pédagogique qui perdure depuis bientôt 30 ans à Phonurgia pour cet atelier est celle de la réalisation collective d'une forme sonore.  L'occasion d'apprendre de tous, de confronter les manières, d'échanger sur les façons de faire et d'entendre...  

Sujet / "je t'écris d'Arles" ...

participants : Seham Boutata, Jeanne Burel, Marylène Carre, Mako Conin, Lila Fourchard, Jean Baptiste Julien, Catherine Tullat,

« Nous étions à Arles...
Arles, pendant une semaine, était notre adresse.
Je t'écris d'Arles... a été choisi comme prétexte au travail que nous devions y faire.
Mais ce prétexte était une réalité: nous étions en stage, à Arles.
(Tout documentaire jongle adroitement avec le vrai et le faux, le réel et l'imaginaire.)
Nous étions donc en stage, à Arles...
Mais un peu en vacances aussi.
Dans cet état un peu vacant, induit par la chaleur, le mistral, le fait d'être ailleurs, sous d'autres cieux.
Et depuis Arles, nous t'avons fait signe, ô auditeur, à l'adresse inconnue. »